Sélectionner une page

Les amoureux de la nature seront comblés en séjournant au château de la Cazine. L’arboretum du domaine est un écrin de verdure pour de nombreuses variétés de fleurs et de plantes. Alors quelles sont les variétés que vous pouvez observer près du château et dans l’ensemble de la campagne creusoise ?

Un grand intérêt patrimonial

Plus de 57 espèces ont été recensées dans la région du Limousin. Certaines sont même très rares et particulièrement protégées dans la région. La région étant riche en cours d’eau et en étangs, les herbiers aquatiques sont d’une très grande diversité. De plus, de nombreuses espèces sont protégées. C’est le cas de la Grande douve, Ranunculus lingua en latin. Elle est reconnaissable par ses fleurs en bouton d’or qui fleurissent sur une longue période. Elle donne un charme et une ambiance bucolique aux bordures de bassins et de plans d’eau. Près de la ville de Guéret, non loin du château de la Cazine se trouve une des plus grandes réserves naturelles, l’etang des Landes. Cette réserve permet aux promeneurs de découvrir et d’observer la nature sur un sentier balisé de découverte de 7 kilomètres.

 

Une richesse botanique exceptionnelle

Les botanistes de la région ont classé la végétation en différentes familles. Les ptéridophytes représentent la famille des fougères, des prêles et des plantes affines, toutes les plantes qui se reproduisent sans fleurs.

Les ligneux sont les arbres, les arbustes, les lianes, les buissons épineux et toutes les plantes à tige ligneuse ou non. La végétation luxuriante creusoise comprend également un nombre important de plantes herbacées à corolle, de plantes aquatiques flottantes ou en partie immergées et de plantes herbacées comme les graminées, les laîches et les joncs.

La clientèle du chateau de la Cazine apprécie tout particulièrement de se promener au bord de son étang et de pouvoir observer de charmantes lentilles d’eau, de fragiles callitriches, des élodées, des myriophylles, potamots, renoncules et de nombreux nénuphars. Mais attardons nous sur les nénuphars appartenant à la famille des nymphéacées.

Le nénuphar jaune, en latin, Nuphar lutea, entre en floraison du mois de mai au mois d’août. Il pousse dans les étangs plus ou moins profonds. Il est très présent dans l’ouest limousin. Le nénuphar nain quant à lui fleurit de juin à août. Le nénuphar blanc est l’espèce la plus répandue dans le limousin. Il est tellement apprécié qu’il est planté artificiellement dans de nombreux plans d’eau et des bassins de grandes demeures et de château comme celui du château de la Cazine.